image d'une scène de théâtre sur laquelle on peut voir les fameux rideaux rouges et les deux masques dorés (un souriant et un pleurant).

February 28, 2019

Accès Culture, une association au service de la culture accessible à tous.

L’équipe PANDA est allée à la rencontre de Priscillia, une jeune femme engagée dans l’accessibilité de la culture. Un esprit ouvert et un profil riche et varié nous ont incités à vous la présenter. Elle est responsable de la communication au sein de l’association Accès Culture. Faisons le tour de son travail et de ses missions, mais aussi de sa vision de l’accessibilité du monde culturel. Accès Culture est une association qui réalise de l’audiodescription ou du surtitrage pour rendre l’art théâtral et la danse accessibles aux personnes non et malvoyantes, ainsi qu’aux personnes sourdes ou malentendantes.

 

Synopsis ? 

L’équipe PANDA-Guide part à la rencontre de personnes inspirantes, des personnes déficientes visuelles, mais pas seulement, surtout des personnes qui par leurs actes font changer le regard de la société sur la déficience visuelle en France et à travers le monde. Entretien. 

 

 

L’audiodescription dans le théâtre et la danse, gage d'accessibilité pour les personnes déficientes visuelles. 

 

Priscillia, l’audiodescription et les arts pour les personnes déficientes visuelles. 

 

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

 

Je m’appelle Priscillia Desbarres. J’ai 31 ans et je suis responsable communication de l’association Accès Culture depuis plus de 6 ans.

 

Quel est ton parcours ?

 

J’ai fait des études en graphisme et en communication stratégique.

Grâce à un master en alternance, j’ai travaillé dans la communication institutionnelle en télécommunication et en agroalimentaire. J’avais monté une association « On dit cap » pendant mes études.

J’ai alors travaillé avec l’Arche à Paris autour de la diffusion d’une exposition photographique et j’ai pu découvrir l’association Accès Culture et finalement y prendre part.

 

Qu’est-ce qui te motive le matin  

 

Nous essayons de changer les choses en termes d’accessibilité culturelle.

Aller au bureau !

Notre travail chez Accès Culture me motive tous les matins : mettre en place les projets auxquels nous avons pensé en équipe, retrouver mes collègues avec qui nous avons une excellente ambiance de travail, être en lien avec les spectateurs aveugles ou sourds qui sont toujours très reconnaissants et enthousiastes, réfléchir aux meilleurs outils de communication et échanger avec toutes les structures de notre réseau pour les aider à mettre en place des dispositifs d’accessibilité.

Tout ce travail est extrêmement motivant. A notre humble niveau, nous essayons de changer les choses en termes d’accessibilité culturelle.

 

 

Le point de vue de Priscillia sur l’audiodescription et l’accessibilité culturelle pour les personnes déficientes visuelles. 

 

Une pièce de théâtre que tu as aimé ? L’as-tu vue en audiodescription ?  

 

Tout de suite, je penserais à Solstice.

Un spectacle de danse proposé avec audiodescription à Chaillot, mais que j’ai vu à Montpellier Danse l’année dernière. Nous avions eu la possibilité de faire une visite tactile du plateau avec les spectateurs, d’échanger avec une danseuse. L’écriture de l’audiodescription était complexe mais les synonymes choisis pour évoquer les différentes scènes qui s’inspiraient des quatre éléments (l’eau, le feu, le vent et la terre), étaient particulièrement bien trouvés et nous amenaient dans un univers poétique des plus intéressants.

J’aime écouter, en tant que voyante, des audiodescriptions pour pouvoir échanger avec les spectateurs à la fin des représentations. Un reportage a même pu être réalisé par France 3 sur ce sujet :

 

Cliquez ici pour accéder au reportage en question 

 

Quels conseils donnerais-tu à une personne déficiente visuelle qui a peur de sortir?

 

Je lui conseillerais de faire une sortie en groupe. 

C’est difficile à dire car chaque personne a une appréhension différente des sorties. La peur peut venir de différents facteurs : les transports, un déplacement qui devient plus complexe la nuit… Je lui conseillerais de faire une sortie en groupe si elle n’est pas rassurée.

 

On parle souvent de culture sourde, y a-t-il une culture déficiente visuelle ?

 

Il y a une culture sourde, parce qu’il y a une culture « entendante », parce qu’il y a une langue des signes française. Personnellement, je ne pense pas qu’il y ait une culture déficiente visuelle.

 

Si tu devais laisser un conseil aux générations futures ?

 

Ce qui serait bien, c’est que les générations futures soient plus tolérantes, plus ouvertes sur le monde, sur tous les citoyens sans discrimination de quelque sorte que ce soit.

 

 

Accès culture, une association qui défend l’accessibilité culturelle au travers de l’audio description, de la langue des signes française et du surtitrage, pour les personnes déficientes visuelles.

 

Près d’une trentaine d’années d’expérience au profit de l’accessibilité et de l’audiodescription pour les personnes déficientes visuelles. 

 

Quels sont les actions et objectifs de l’association ?

 

L’association Accès Culture travaille en collaboration avec plus de 100 théâtres et opéras en France pour mettre en place des services d'accessibilité au spectacle vivant pour les personnes aveugles ou malvoyantes, par le biais de l'audiodescription, et pour les personnes sourdes ou malentendantes avec des adaptations en LSF (langue des signes française) et du surtitrage adapté.

Depuis 1990, nous accompagnons ces structures culturelles dans la mise en place de leur politique d'accessibilité envers ces publics. Les actions de médiation sont aussi au cœur de nos préoccupations.

 

Combien de personnes déficientes visuelles accompagnez-vous chaque année ?

 

Nous réalisons 160 audiodescriptions par an et environ 1900 personnes aveugles et malvoyantes en bénéficient sans compter les accompagnateurs.

 

Pourquoi est-ce important d’offrir un accès à la culture aux personnes handicapées ?

 

La culture permet le partage, l’échange, l’enrichissement personnel, le dialogue.

La question ne se pose pas. Pourquoi est-ce important d’offrir un accès à la culture aux citoyens ? La réponse est évidente… La culture permet le partage, l’échange, l’enrichissement personnel, le dialogue. Elle favorise le questionnement de soi. C’est aussi un moyen de se divertir, de se plonger dans un univers. La culture permet tellement de choses… Il semble essentiel qu’elle soit accessible à tous.

 

Parles-nous de l’accessibilité de la nouvelle mouture de votre site web ?

 

J’ai refait le site accesculture.org, il y a 2 ans. J’ai vraiment voulu que le site soit entièrement accessible à nos publics sourds, malentendants, aveugles et malvoyants. L’accessibilité a été pensée dès le développement et elle a été testée par des spectateurs.

Je voulais aussi que le contenu pour rechercher un spectacle accessible dans toute la France soit intégré à des applications telles que Voxiweb et le localisateur. Ce qui est le cas aujourd’hui. Ces applications sont des agrégateurs de contenus sur des thématiques très différentes et elles sont particulièrement utilisées par les personnes aveugles et malvoyantes.

 

Quel est ton rôle au sein de ta structure ?

 

Mon rôle est de gérer toute la stratégie de communication de l’association, de la réalisation des brochures, à celle du rapport d’activité, la gestion des réseaux sociaux, de notre site internet, jusqu'à la mise en place d’événements, de réunions de spectateurs et la gestion des différents partenariats.

 

 

L’audiodescription de plus en plus accessible.

 

Comment vois-tu l’évolution de l’audiodescription ?

 

Quand j’ai commencé chez Accès Culture, il y a 6 ans, notre réseau était constitué de 50 structures culturelles. Aujourd’hui, on en compte plus de 100. Il y a de plus en plus de structures qui s’intéressent à l’accessibilité donc c’est plutôt positif.

 

L’accès à la culture, ça va dans le bon sens ?

 

Oui, plutôt. La société de manière générale est elle aussi de plus en plus sensible aux questions d’accessibilité, et j’ai la sensation que quand on parle de handicap aujourd’hui, on ne pense plus seulement aux personnes en situation de handicap moteur. On parle de « design for all », d’accessibilité universelle…

 

L’audiodescription ça se passe comment dans les coulisses ?

 

Dans les coulisses, c’est un travail complexe et minutieux. Un audio descripteur doit voir la pièce, travailler à partir d’une captation vidéo pour écrire sa description, faire des choix précis qui permettront aux personnes aveugles et malvoyantes d’avoir la description de tous les éléments visuels d’une œuvre, utiles à la bonne compréhension du spectacle.

Il y a ensuite un travail d’enregistrement, et le jour de la représentation avec audiodescription, un régisseur Accès Culture est présent pour placer ces phrases de description au bon moment pendant le déroulement du spectacle.

 

 

Faut-il une explication préalable pour comprendre une pièce ?

 

Nous mettons en place, pour les personnes aveugles et malvoyantes, des programmes en braille ou caractères agrandis à lire avant le spectacle et qui sont aussi en version audio avant la pièce. Ils sont également en téléchargement en fichiers électroniques accessibles sur notre site internet et parfois même envoyés par mail avant le spectacle.

Ces programmes donnent des indications sur la mise en scène, les décors, les costumes. Ce qui permet aux spectateurs de s’imprégner de l’ambiance générale du spectacle avant la représentation. La compréhension de la pièce est alors plus facile.  

 

 

 

 

Merci Beaucoup !

 

PANDA Guide - Des yeux dans les oreilles

 

Soufian-vignette-627px

Soufian de PANDA Guide
Dénicheur de talents