logo-authot-developper-l-accessibilite

February 23, 2018

L’accessibilité bientôt à la portée de tous ? Nous vous parlons d'Authôt

Authôt peut très bien développer l’accessibilité dans le monde aux personnes déficientes auditives et sourdes.

Dans le cadre de la mission sociale de PANDA, nous sommes allés parler à Marylène, qui représente le projet Authôt, une application de re-transcription et de sous-titrage. Pourquoi me direz-vous ? Car, Authôt peut très bien développer l’accessibilité dans le monde aux personnes déficientes auditives et sourdes.

Présente-toi pour commencer

Je m'appelle Marylène, j'ai 27 ans, je suis chargée du marketing digital chez Authôt à Nantes, après avoir vécu 1 an à Montréal.

Qu’est-ce qui te motive le matin ?

Ça dépend si c’est en semaine ou en week-end : D

Plus sérieusement, je pense que travailler au sein d’une start-up est motivant, car les missions sont nombreuses, il faut savoir être multitâches. De plus, mon environnement de travail est très agréable. Je travaille dans une sorte de pépinière… Il est donc motivant pour moi de me lever chaque matin et de me sentir utile, que ce soit dans mon travail ou dans ma vie personnelle. Mon copain, mes amis, ma famille et mon petit chat font également partie des choses qui me donnent le sourire au quotidien.

La technologie ? Pourquoi faire ? Quel sens peux-tu lui donner ?

Selon moi, la technologie devrait avoir pour but principal d’améliorer le quotidien et l’accessibilité de tous, humains, animaux, etc. Elle peut en effet permettre de résoudre de nombreux problèmes que nous rencontrons que ce soit au niveau de la santé ou de l’environnement. Malheureusement, je trouve qu’elle peut également être néfaste et intrusive, il faut savoir faire la part des choses.

Si tu devais laisser un conseil aux jeunes générations ?

Soyez créatif et gardez toujours une âme d’enfant, quelle que soit votre formation ou votre environnement de travail. Profitez-en pour voyager et découvrir un maximum de choses. Si vous avez un projet, des idées, n’hésitez pas à les concrétiser.

Authôt veut développer l’accessibilité

Authôt existe depuis maintenant 5 ans, nous avons fêté notre 5e anniversaire en octobre dernier. Créée par deux ingénieurs diplômés de l’ISEP : Olivier Fraysse et Stéphane Rabant, Authôt est une start-up spécialisée dans la retranscription automatique, le sous-titrage et la traduction de contenus audio et vidéo. Le projet Authôt a démarré lors d’un module de création d’entreprises. La première réflexion s’est portée sur la retranscription des remarques d’un professeur de théâtre pour accélérer l’apprentissage de ses élèves. L’objectif était de réduire les erreurs au cours des répétitions des scènes. En ce qui concerne le choix du nom « Authôt » : Thôt est le Dieu égyptien des scribes et de la transmission de la connaissance, inventeur de l’écriture et du langage.

En ce qui concerne le choix du nom « Authôt » : Thôt est le Dieu égyptien des scribes et de la transmission de la connaissance, inventeur de l’écriture et du langage.

Les fondateurs ont décidé d’automatiser le scribe en utilisant la Reconnaissance automatique de la Parole. Depuis, le nom est resté mais le projet a bien évolué et de nombreux services se sont ajoutés : service de relecture, synchronisation et incrustation de sous-titres, traduction, et de nouveaux sont à venir 😊

Comment pouvez-vous contribuer à développer l’accessibilité dans le monde ?

Nous souhaitons que l’accessibilité soit plus facile dans ce monde grâce à notre technologie de retranscription. Notre technologie est reconnue par le Ministère de l’Éducation et nous travaillons avec de nombreuses plateformes de MOOC : Fun, OpenClassroom, Sciences Po Paris, etc.

Le sous-titrage permet donc à tous les élèves, notamment aux élèves sourds et malentendants, d’avoir accès aux cours. De plus, notre service de traduction permet une accessibilité à l’international. Outre le secteur de l’Éducation, le sous-titrage permet également de rendre les contenus vidéo accessibles sur les réseaux sociaux notamment.

Comment incitez-vous les entreprises et particuliers à sous-titrer leurs contenus vidéos ?

Nous leur expliquons les points précités, à savoir que les sous-titres répondent aux exigences d’accessibilité de la loi de février 2005. Le secteur privé et les médias sont également intéressés par le sous-titrage qui permet de répondre aux problématiques d’indexation. En effet, les vidéos sont de plus en plus présentes sur le web, ajouter la retranscription avec les mots clés dans le descriptif permet aux vidéos d’être indexées et donc, améliore leur référencement.

Quels sont vos axes de développement ?

Nous avons plusieurs projets : tout d’abord un développement à l’international. Nous préparons également en parallèle une application mobile de retranscription et sous-titrage qui pourra notamment aider les journalistes et commerciaux pour leurs entretiens.

Enfin, le projet de retranscription et sous-titrage en live, que nous expérimentons encore.

Ton quotidien

Cela fait combien de temps que tu es chez Authôt ?

Je suis chez Authôt depuis septembre 2016.

Raconte-moi une anecdote marquante/marrante que tu as vécue dans ton expérience ?

Je dirais que l’anecdote la plus marquante pour moi à ce jour, serait notre séminaire d’entreprise qui s’est déroulé cet été sur une semaine entière. Comme l’équipe se trouve un peu partout France, c’était pour moi l’occasion de voir tous les membres d’Authôt, parfois pour la 1ère fois ! Cela a permis une coupure avec le travail et d’évoluer ensemble pendant une semaine : repas, activités, etc. C’était une belle expérience.

Une citation qui définisse Authôt ?

Notre slogan : « Vous parlez. Nous écrivons »

Notre slogan : « Vous parlez. Nous écrivons »

Menez-vous un « combat », as-tu le sentiment de défendre une cause ?

J’ai eu l’occasion d’interviewer Emmanuelle sur Twitter, (@eboaf). Sourde de naissance, elle déplorait le manque d’accessibilité des débats présidentiels. Elle déclarait : « Sans l’accessibilité, nous sommes exclus de notre devoir citoyen. »

« Sans l’accessibilité, nous sommes exclus de notre devoir citoyen. »

C’est donc un véritable combat qui doit être mené !

Nous avons d’ailleurs soutenu des projets comme « La Breche TV », une émission de web-tv qui a suivi l’élection présidentielle et les débats télévisés. Nous avons sous-titré bénévolement leurs vidéos diffusées par la suite sur YouTube.

J’ai également interviewé Marjorie, bénévole dans une association dédiée à la LSF à Saint Nazaire. La LSF (Langue des Signes Françaises) est la langue communément utilisée par les personnes déficientes auditives françaises pour communiquer. Néanmoins, cette langue n’est pas connue de tous, le sous-titrage apparait donc encore une fois, comme le meilleur moyen de développer l’accessibilité.

De plus, à l’instar de la langue parlée, il n’existe pas de langue des signes universelle, chaque pays à sa propre langue des signes.

Un petit mot pour la fin, un point que tu souhaites aborder ?

Je remercie PANDA pour cette agréable petite interview et souhaite une belle continuation pour les projets d’accessibilité quels qu’ils soient 😊

Je remercie PANDA pour cette agréable petite interview et souhaite une belle continuation pour les projets d’accessibilité quels qu’ils soient 😊

PANDA, c’est un casque connecté qui fait de l’audio description de l’environnement, pour essayer d’accompagner les personnes en situation de handicap visuel. Notre mission, redonner leur autonomie aux personnes malvoyantes et aveugles, à la maison et au bureau. A l’aide d’une technologie de reconnaissance et de traitement de l’image, pour aider à retrouver et reconnaitre des objets, mais également à se déplacer vers ces objets grâce à ce que l’on appelle un son binaural.

Notre mission sociale, travailler au développement d’un monde plus inclusif et accessible aux personnes déficientes visuelles. 

wwww.panda-guide.fr

Soufian-vignette-627px

Soufian de PANDA Guide
Dénicheur de talents