Photo salle rouge musée du Louvre

November 12, 2018

Catherine, responsable du service Souffleurs d’Images du CRTH

Avec Catherine Mangin, nous vous faisons découvrir ou redécouvrir les Souffleurs d’Images. Entrez dans une atmosphère particulière où les images deviennent des mots chuchotés à l’oreille des personnes déficientes visuelles et où décrire devient tout un art. Il se murmure d'ailleurs que nous sommes allés à la rencontre de Catherine pour lui poser nos questions sur ce service.

 

Synopsis ? 

L’équipe PANDA-Guide part à la rencontre de personnes inspirantes, des personnes déficientes visuelles, mais pas seulement, surtout des personnes qui par leurs actes font changer le regard de la société sur la déficience visuelle en France et à travers le monde. Entretien. 

 

Les Souffleurs d’Images, un service et des personnes présentes pour les déficients visuels

Les Souffleurs d’Images, un service du CRTH spécialement dédié aux déficients visuels

 

Présente-nous le CRTH et le service des souffleurs d’images 

 

Le CRTH est une association qui a pour mission de favoriser l’accès à la culture des personnes handicapées ou qui en sont éloignées.

Pour nous, l’impact social de la culture est prépondérant en termes d’identité, de cohésion sociale, de promotion de la tolérance et du vivre ensemble, de non-discrimination, d’intégration et de citoyenneté. Les questions d’accessibilité, d’inclusion, d’éducation artistique sont au cœur de nos préoccupations. Le CRTH s’efforce d’accompagner quotidiennement la rencontre et la création de liens pérennes entre acteurs culturels et publics en difficulté.

 

L’impact social de la culture est prépondérant en termes d’identité, de cohésion sociale, de promotion du vivre ensemble, de non-discrimination, d’intégration et de citoyenneté.

 

Le centre développe ses activités sur deux axes principaux :

  • l’éducation artistique, avec son école de théâtre et de pratiques artistiques Acte 21. L’école développe une offre pluridisciplinaire d’ateliers et de parcours pédagogiques visant l’inclusion et la rencontre des publics en situation de handicap, d’exclusion et les publics dits valides. Acte 21 intervient en milieu ordinaire comme en secteur médico-social, sanitaire et éducatif principalement en Ile-de-France.
  • l’accessibilité, avec un service d’accompagnement dédié aux spectateurs/visiteurs aveugles et malvoyants, les Souffleurs d’Images.

 

Qu’est-ce qu’un souffleur d’images ?

 

Souffleurs d’Images est un service d’accompagnement spécialement dédié aux personnes déficientes visuelles. Fonctionnant en partenariat avec des lieux culturels (théâtres, musées, galeries), il permet à toute personne aveugle ou malvoyante d’accéder à l’événement culturel de son choix en compagnie d’un bénévole formé. Ce service est gratuit pour les utilisateurs.

Pour en profiter, il suffit d’identifier une pièce de théâtre, un spectacle de danse ou une exposition dans un des lieux partenaires et de réserver sa place (au tarif en vigueur en précisant « accompagnement Souffleur d’Images ». Ensuite, il faut prévenir l’équipe du CRTH, par mail ou téléphone, au minimum 15 jours avant la date de l'événement. Nous cherchons un bénévole disponible que nous mettons en lien avec le bénéficiaire. Ils fixent ensemble un point de rendez-vous.

Souffleur d’Images est aussi le nom que l’on donne aux bénévoles qui effectuent les accompagnements. Un Souffleur d’Images est un étudiant en art ou un artiste, qui suit au préalable des accompagnements, une formation gratuite de 4 heures où il apprend les bases du guidage et la technique de soufflage. À l’issue de cette formation, le bénévole recevra une à deux fois par mois les demandes d’accompagnement en fonction de ses appétences ou formation artistique. Selon ses envies et disponibilités, il pourra alors se porter volontaire.

 

Souffleurs d'Images est un service qui permet à toute personne aveugle ou malvoyante d’accéder à l’événement culturel de son choix en compagnie d’un bénévole formé.

 

  

Le soufflage, une proposition complémentaire à l’audiodescription pour les déficients visuels.

 

Les avantages des Souffleurs d’Images par rapport à l’audiodescription ?

 

On ne peut pas vraiment parler d’avantage des Souffleurs d’Images par rapport à l’audiodescription. Les deux systèmes sont, à mon sens, totalement complémentaires et permettent au spectateur/visiteur d’avoir le choix de la technique qui lui convient le mieux pour accéder aux œuvres.

 

Quel est le ressenti des personnes déficientes visuelles après avoir utilisé vos services ?

 

« L'accompagnement souffleurs d'images me permet de sortir de ma prison sans barreaux. »  

Les ressentis sont propres à chacun. Souvent, les personnes qui demandent un accompagnement nous font des retours positifs. En exemple, les derniers témoignages étaient : « Merci beaucoup. Je profite de mon reste visuel et grâce à votre association, je peux encore accéder aux expositions d’art » ou encore « L'accompagnement souffleurs d'images me permet de sortir de ma prison sans barreaux ». Les quelques avis qui divergent portent plus sur les pièces ou expositions qui n'ont pas forcément plus.

Ces retours sont importants, car ils témoignent de l'évolution des pratiques. L'ouverture des événements culturels par le développement des audioguides, des planches tactiles, des audiodescriptions, des Souffleurs d'Images etc. permettent aux personnes aveugles et malvoyantes de se rendre plus régulièrement à des spectacles, expositions et surtout de forger leurs esprits critiques.

 

Décrit-on de la même façon pour un non-voyant que pour un malvoyant ? 

 

La technique « Souffleurs d’Images » est la même pour une personne aveugle que pour une personne malvoyante. La différence se fait en fonction des envies de descriptions et des besoins du spectateur ou du visiteur. Le souffleur d’images ajuste ses descriptions et s'adapte aux envies de la personne accompagnée.

 

 

De l’humain et des bénévoles prêts à guider les déficients visuels au fil de l’art

Des bénévoles impliqués pour décrire l’art aux déficients visuels

 

Pourquoi les étudiants en art acceptent-ils d’accompagner les déficients visuels ?

 

C’est un choix et une démarche vraiment personnelles des bénévoles souffleurs d’images. Étant donné leurs études artistiques ou leurs métiers, ils sont tous amenés un moment ou un autre, à se questionner sur la réception des œuvres. Ils sont nombreux à nous contacter directement pour participer aux formations. Ils ont eu connaissance du service par les lieux culturels, par des amis ou par des connaissances. Ainsi chaque saison, plus d'une cinquantaine de nouveaux bénévoles sont formés.

L'accompagnement souffleurs d'images, leur permet de porter un autre regard sur les productions culturelles. Souffler une œuvre, la décrire, la transmettre demande un engagement et une certaine gymnastique pour traduire des émotions en mots et des images en tactile. Ces descriptions sont complétées par les échanges avec les personnes accompagnées et constituent indubitablement une expérience, une autre vision de la réception artistique.

 

Quels sont les prochaines évolutions du service ?

 

Une plate-forme de mise en lien Souffleurs d’Images regroupant toutes les propositions artistiques accessibles est en développement. On vous en dira plus la saison prochaine !

 

 

Catherine Mangin, une responsable passionnée et compétente au service des déficients
visuels

 

Ton parcours jusqu’au CRTH ?

 

Avant d’arriver au CRTH, j’étais étudiante. Après une licence en Arts de la scène à l'Université Nancy II et un certificat d’Études Théâtrales au conservatoire d’Art Dramatique de Nancy, j’ai poursuivi en master 1 de sociologie à l’Université Paris X puis en master 2 « Dynamiques Culturelles » à l’Université Paris XIII. Mon sujet de mémoire portait sur les pratiques culturelles des personnes en situation de handicap visuel au théâtre.

J’ai suivi pendant deux ans, une dizaine de spectateurs/visiteurs qui m’ont fait découvrir leur quotidien, leur passion et leur pratique culturelle et artistique. C’est comme ça que j’ai découvert l’audiodescription, le CRTH et le service Souffleurs d’Images.

Je suis devenue souffleuse en 2014 et je coordonne le service depuis 2016, tout en continuant d'interroger les pratiques pour que le service soit le plus possible en adéquation avec les
envies de chacun.

 

Une anecdote à raconter ?

 

Une anecdote sur un de mes premiers soufflages, qui m’a marqué.

C’était au théâtre, j’accompagnais une dame. Je lui ai demandé les descriptions qu’elle souhaitait que je lui souffle, les décors, les déplacements etc. Elle m’a répondu ne vouloir que des informations sur les costumes, car c’était son métier, elle était costumière à l’opéra. Ce jour-là, j’ai beaucoup appris. Je ne suis pas spécialiste en la matière mais mes descriptions lui ont permis de visualiser les coupes des costumes, d'imaginer les matières et les couleurs. Un exemple, je lui parlais d'un chemisier blanc, à col haut. Je ne trouvais pas la désignation exacte et c'est elle qui m'a signifié que c'était un col « Mao ».

C'est après ce soufflage que je me suis vraiment rendu compte de l'échange qui se créait. J'ai beaucoup appris de cette dame et depuis ce moment, je porte un tout autre regard sur les costumes et ceux qu'ils apportent à la dramaturgie.


Une citation inspirante ?


« Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide. » C'est extrait de « La différence invisible » de Madame Caroline et Julie Danchez.

 


Merci Beaucoup !

 

www.panda-guide.fr

 

Soufian-vignette-627px

Soufian de PANDA Guide
Dénicheur de talents